MENÚ

1813. Guerra de la Independencia.

04/04/2019
3 min lectura

La Gazette de France, 27 de avril 1813 (Paris)

En Marzo 1813, las fuerzas combinadas de Aragón y Cataluña, al mando de Pedro Villacampa y del Barón de Eroles intentan asaltar el castillo de Mora, y hacerse con el control del Ebro.

La resistencia de la pequeña guarnición francesa y la intervención de una columna al mando del mariscal Suchet, Duque de la Albufera, y comandante del Ejército imperial, obligan a Villacampa a retroceder hasta Calanda

Outre les faits ci-dessus, Monsieur le Maréchal de l’Albufera vient de transmettre les détails d’une tentative formé sur le château de Mora, par les insurgés de Catalogne, et qui a donné lieu à la garnison de ce fort de se signaler par le défense digne de servir d’exemple. Dans les derniers jours de mars, le baron d’Eroles et Villacampa en venant, l’un de Catalogne et l’autre d’Aragon combinés en mouvement sur les derrières de l’armée de Valence.

D’Eroles passe l’Ébre avec 3000 hommes à Garcia sur des radeaux et réunissez encore d’autres force sur la rive gauche, tandis que Villacampa, suivi de 5000 hommes, se liait avec lui par Horta (San Joan). Dans la nuit du 30 mars le capitaine Bridault, du 11e de ligne qui commande et le château de Mora, eut l’avis du passage des insurgés catalan à Garcia. Il n’avait en ce moment pour toute garnison que 50 grenadier et 5 d’hommes isolés. Il détacha aussitôt 20 hommes avec son lieutenant pour discuter le passage du fleuve à l’ennemi. qui à leur arrivée, avait déjà jeté 3 à 400 hommes sur la rive droite. Malgré une disproportion de force aussi grande, ce détachement parvint à précipiter dans l’Èbre deux radeaux chargés d’hommes, qui traversait en ce moment le fleuve et ne se retira qu’après avoir tué une vingtaine d’hommes à l’ennemi, qui l’entourait de toute part.

Le 31 mars, le fort fut enveloppé et sommé de se rendre, avec l’offre d’une capitulation honorable. Elle fut reçu comme elle devait l’être par des gens résolu de se défendre jusqu’à dernière extrémité. Eroles entreprit de dominer le fort, et puis aussitôt de commencer les préparatifs.

Pendant 3 jours, il se fit de part et d’autre les plus grands efforts pour interrompre ou soutenir les travaux. Les assiégeants était déjà parvenu à ouvrir la mine à huit toises de la première défense du Castillo, et les assiégés avaient trois fois en vain tenté d’incendier les abris de paille mouillé et les claies sous lesquels les mineurs travaillaient à couvert, lorsqu’une quatrième tentative, appuyer d’un feu bien diriger de toutes parties du fort, eut un plein succès de. Les travaux furent incendiés, et tous les mineurs qui se trouve sur le terrain tués ou blessés.

Cependant une colonne de 3500 hommes, venant de l’Aragon, descendait par les ordres de monsieur le duc d’Albufera, sur le derrièr de Villacampa,  et arrivait à Batea.

L’approche de ses forces fit rétrograder ce chef de bande sur Calanda, forçant les insurgés de Catalogne de repasse l’Ébre, et dégager entièrement le château de Mora. La perte de l’ennemi devant le fort de Mora a été de 3 officiers et 40 officiers soldats tués ou blessé.

Impactos: 36

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Si continuas utilizando este sitio aceptas el uso de cookies. más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar